Hier au cinéma : Numéro 9

Numéro 9Critique express : Diable, une bande annonce hyper prometteuse, et… rien. A éviter.

Tim Burton a produit ce film. Et bien je dois dire qu’il a eu tord. Oui, Numéro 9 c’est bien sur le papier, mais à l’écran, ça donne n’importe quoi. Absence totale de scénario pour commencer. Le film pose un univers, une ambiance mais rien n’est expliquer, et surtout rien n’est crédible. Cela entraine une bien compréhensible difficulté de la part du spectateur pour rentrer dans le film. La technique est quand à elle un peu baclée sur les héros, le rendu du tissu est particulièrement horrible. Les héros sont différenciés à la louche. Enfin héros, manière de parler, parce que leur charisme n’est pas franchement au top. L’antithèse des héros, une espèce de machine diabolique avec une enième référence à HAL 9000, n’est pas mieux. D’ailleurs son mécanisme d’activation est tout simplement incompréhensible. Ce qui aurait du être une belle envolée dans un univers profond (hmmm… profond…) n’est qu’une promenade dans une image certes jolie, mais sans âme (tout le thème du film d’ailleurs). C’est triste.

Facebooktwitterreddittumblr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *