L’homme descendrait du porc. Vague de suicides à la Mecque.

Une équipe de chercheurs français, en association avec des laboratoires américains et suédois, ont montré dans un article à paraître dans Nature, que, contrairement à l’idée reçue, l’homme ne descendrait pas du singe, mais du porc. L’étude a porté sur le génome des hommes actuels, des hommes de Néandertal ainsi que d’hommes de Croc-Magnon. « Nous savions que l’histoire de nos origines est un sujet sensible, nous n’avons donc pris aucun risque en prenant un panel très large de spécimens », témoigne Charles Derrefer, directeur du projet. En effet, les musées de Londres, New York en plus de celui de Paris ont été mis à contributions. L’étude a duré plusieurs années, notamment en raison des difficultés pour extraire l’ADN des restes humains. « La plus grande difficulté n’était pas vraiment d’extraire une partie de l’ADN, mais de l’avoir entier et intact. Après 30000 ans, pas étonnant qu’il faille prendre des précautions ! » s’amuse Charles Derrefer. Après avoir extrait l’ADN, commence le travail de titan : comparer, par ordinateur, les différents ADN au cours des âges pour tracer ce que l’on appelle une carte génomihistorique. Il aura fallu 2000 ordinateurs pendant 8 mois à plein temps pour enfin avoir le verdict : l’homme moderne ne descend pas du singe, mais du porc. En fait, c’est l’homme de Néandertal, disparu, qui descendait du singe. Le porc aurait de son coté évolué dans une espèce intermédiaire avant de devenir l’homme moderne. « Nous avons eu l’idée d’intégrer le génome du porc après avoir découvert que l’homme ne descendait pas du singe, à cause de sa grande proximité génétique avec l’homme (99.5%) », déclare François Gurtoin, du laboratoire de génétéalogie de Nantes, qui a secondé l’équipe du professeur Derrefer. L’annonce de cette descendance a fait l’effet d’une bombe dans le monde musulman. En effet, pour les pratiquants musulmans, il est interdit de manger du porc. A la Mecque, des milliers de fidèles se sont donnés la mort par le feu en se déclarant impurs. Des vagues de suicides ont embrasé le lieu saint de pèlerinage, débordant la cellule de crise mise en place. Malgré les appels au calme des autorités, de nombreux cas de suicides ont été recensés de par le globe. « Les scientifiques sont fous », déclare Abdul Mehabar, directeur de la mosquée de Bretagne. « Ils auraient dû nous laisser le temps de préparer la population. C’est comme les hackers qui dévoilent les failles de sécurité sans laisser le temps de les corriger ! ». Heureusement, le calme semble revenir après les déclarations d’imams selon lesquels « l’interdiction de manger du porc viendrait justement de cette descendance, afin de ne pas manger nos alter-egos ». Samedi, les témoignages d’indignation s’élevaient partout contre les scientifique. Francis Hulliver, proche du pape, a fait part de sa communion avec le monde musulman. « C’est vraiment n’importe quoi ! » s’emporte-t-il, « bientôt les scientifiques vont nous apprendre qu’il est impossible pour un homme de ressusciter trois jours après sa mort ! Où va le monde, si l’on ne respecte plus l’éthique ? ». En attendant, les scientifiques français s’attaquent au génome de la grenouille et du boeuf, eux aussi très proches génétiquement.

Facebooktwitterreddittumblr

58 commentaires

  1. ! Quelle que soit l’interprétation, ou le vrais du faut la science n’est pas responsable de la vague de suicide a la Mecque. La nature que ça plaise ou pas on se doit de l’accepter, la science n’est pas responsable des problème religieux qu’elle que soit la nature de la nature existentielle, et le savoir religieux d’avant la science venue du ciel, ne prouve absolument pas que les texte sont divin, venir du ciel ne veut pas dire c’on n’est dieu.

  2. Moi je trouve que c’est pas tres sympa pour les cochons qu’on les compare au humains ! mais que fait la spa ??

  3. Publié le 1er avril 2007…

    Sorry les copains mais vous être beaucoup trop crédules. Aucune source de la dite étude scientifique, pas de signature du rédacteur, rien. Même sans la date vous auriez dû vous méfier.

    Et quand sur facebook vous voyez un commentaire qui commence par « VOUS ALLEZ MOURIR SI VOUS ARRÊTEZ DE LIRE CE MESSAGE… », vous y croyiez?

    Buenos dias

  4. Les porcs, à mon humble avis, ce sont les français, il vous suffit d’observer leurs visages aux joues couperosées et leur yeux bleus bien vitreux et imapavide : c’est signé, la génétique vous trahit !
    Cela étant dit je le regrette pour le porc lui-même, animal digne d’éloge pour ses qualités de charognard, qui ne sait pas qu’il ressemble à ce porcin humain – son cousin français 🙁 – qui le tue et le mange avec avidité, entre frères vous ne devriez pas vous manger, cela s’appelle du cannibalisme.
    Pourtant qui soupçonnerait que dans l’astrologie chinoise le cochon est l’animal le plus délicat et diplomate ?
    Étonnant si l’on en juge par le porcin français qui ne se lave jamais et ne connait ni le savon ni la décence, pratiquant la haine et le racisme le plus fangeux qu’il soit d’une façon qu’il nomme bien incommodément le sarcasme… Allez, au revoir les porcins : mettez fin au cannibalisme et mangez des plantes !

  5. Regnobert de bailleux, voilà un nom bien français !!! Tout est bon dans le cochon!!!vive le porc, d’autant plus s’il nous ressemblent… Les autres n’ont qu’à bien se tenir !!! Pseudo religion….

  6. c’est quoi ces conneries! des musulmans qui se suicident!! s’ils étaient des purs musulmans, ils sauraient que dieu a maudit certaines personnes il ya des milliers d’années en les transformant en singe et en porc, donc logique que ces 2 espèces nous ressembles, vu que ce sont des hommes en réalité et voilà pourquoi nous ne devons pas les manger. Nous ne sommes pas des cannibales!!!!!

  7. Enfin il me semble, ca y ressemble bien en tout cas (type Le Gorafi).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *