Hier au cinéma : From Paris With Love

From Paris With LoveCritique express : Baston médiocre, acteurs en cartons pour un film au final très mou. À éviter.

Un principe accrocheur pour un buddy movie qui s’annonce pas trop mal. Las, les premières minutes du film nous révèlent un acteur qui se prend beaucoup trop au sérieux pour être crédible.

Mais s’il y a une chose que l’on ne peut pas reprocher a ce film, c’est bien de ne pas avoir assez de méchants. Il y en a à la pelle. On commence par des dealers de drogue, parce que la drogue c’est mal et que nos chères têtes blondes font tout finir dans l’égout qui leur a servi de berceau. Mais qui fait de la drogue? Certainement pas les bons Français! Ah ça non! Non, c’est plutôt des vils chinois qui, tapis dans l’ombre comme des sournois, veulent nous avilir. Pour ce faire, ils s’associent avec des arabes et puis aussi des terroristes. Rien que ça. Il faut dire vu le grosbillisme affiché, c’était vraiment nécessaire.
Mais comme de bien sûr on n’est jamais trop prudent, le réalisateur a fait le choix judicieux d’introduire un vil agent double pour plus de rebondissement. Ce qui est très sympa il faut bien le dire, le spectateur avec son intelligence prégnante de moule accrochée a son rocher risquait de ne pas voir le nez au milieu de la figure.

Les héros, en vrais américains, ne sont jamais mis en difficulté. C’est bien pratique de savoir que l’on est invincible! Moi aussi je vais prendre des risques inconsidérés a ce tarif.

Les répliques se veulent drôles, mais autant à plat qu’un soufflé dans Gaston. On se fait chier grave.

Facebooktwitterreddittumblr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *