Comment chier sa typographie avec Quezac

quezac.jpgQuezac, cette eau qu’elle est bonne, a eu l’idée fort originale de faire de la promotion pour son propre produit, sur son propre produit (oui c’est fabuleux, quoique l’on achète, nous sommes chaudement félicité de ce choix judicieux par les fabriquants – passons). Mais Quezac, lui, a décidé de rendre l’entreprise un peu plus « amusante » (comme pour les paquets de céréales – parmi ces trois carrés et le rond, lequel n’est pas carré ? etc…) en éloignant la typographie des conventionnelles – mais néanmoins efficaces – règles en vigueurs. J’en veux pour preuve cette magnifique étiquette (hop ! je cliques dessus et je la vois en grand), où nous retiendrons deux choix vraiment originaux. Premièrement le texte du haut, qui nous vante les mérites de Quezac, avec sa VaRiaTIoN dans la police, quelque chose de propre. On sent que les bulles leur sont montées au cerveau. Mais cela ne s’arrête pas là. On va bien plus loin avec le texte du dessous. Choix des couleurs, de la taille et du fond qui font que c’est tout simplement illisible, à moins de coller son nez sur la bouteille. Non non, je ne ment pas, d’ailleurs, la prochaine fois que vous allez faire les courses, regardez, c’est exactement comme la photo. Impossible de lire. J’ai bien l’impression qu’il veulent cacher des informations importantes dans ce texte (conspiration quand tu nous tiens).

Facebooktwitterreddittumblr

2 commentaires

  1. Mais quel article de merde, si on devait s’arrêter à chaque mauvais réglage typo on s’en sortirait pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *